Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 110 - Dec 2017

Go

Développement Local

Un secteur en pleine expansion

Direction de la santé

Par Leila BOUKLI



Beaucoup d’efforts ont été consentis dans le cadre de la santé. Ainsi la wilaya de Mascara compte six établissements hospitaliers, un hôpital de 60 lits à Oued Al Abtal situé à 50 kilomètres du chef-lieu, un établissement hospitalier spécialisé en rééducation, un hôpital mère-enfant de 60 lits qui ouvrira ses portes incessamment. Le total englobe 2040 lits, dépassant ainsi les normes nationales de deux lits pour mille habitants. La wilaya dispose aussi de 32 polycliniques, de 192 salles de soins, de 18 maternités extrahospitalières et 5 hospitalières.
5 unités d’hémodialyses prenant en charge 400 malades,
5 centres intermédiaires de santé mentale,
5 centres de médecine du travail,
5 banques de sang,
1 centre de transfusion sanguine,
1 institut national supérieur de formation paramédicale d’une capacité de 120 places
1 laboratoire d’hygiène de wilayas.
La wilaya dispose également de 42 unités de dépistage et de suivi de santé scolaire. Depuis 2010 à ce jour, beaucoup de réalisations ont été faites. Il est à noter que 4 hôpitaux ont été réalisés à l’époque et mis en service en 1986.  Leur durée de vie étant dépassée, on fait prendre conscience qu’il fallait les remplacer par des établissements en dur. Ce a quoi les pouvoirs publics, sous l’impulsion du wali s’attellent actuellement à réaliser, optant donc plus pour la réalisation que pour la restauration.
C’est ainsi que se présente la monographie des infrastructures de la wilaya de Mascara. D’autres projets inscrits en 2013-2014 sont en cours de réalisation tels que celui de deux centres d’hémodialyses, un pour Mascara et l’autre à Tighenif ; deux extensions d’hémodialyses à Sig et à Mohammadia, la réalisation de deux centres médicaux chirurgicaux (UMC) à Sig et Mascara, acquisition de dix ambulances, opérations inscrites en 2014 et mises en service il y a quelques mois. Quant aux autres équipements des différentes infrastructures sanitaires, elles sont déjà opérationnelles. Il s’agit de 48 radiologies fixes, 4 scanners, 24 échographies, 5 mammographies, 5 cœlioscopies et 75 fauteuils dentaires pour l’hygiène scolaire. La wilaya dispose aussi de 78 générateurs d’hémodialyses.
Le wali a également relancé l’hôpital de 120 lits d’orthopédie à Bouhnifiya, opération inscrite en 2006 et que le wali a relancée en 2010. Le taux physique actuel de l’hôpital est à 50 % d’avancement des travaux.

Couverture médicale
La wilaya dispose actuellement de :
-292 médecins spécialistes, entre public et privé, soit un taux de couverture pour la population d’un médecin spécialiste pour 3000 habitants ;
581 médecins généralistes, soit un taux de couverture d’un médecin pour 1500 habitants ;
166 chirurgiens dentistes, soit un taux de couverture d’un chirurgien dentiste pour 5000 habitants.
218 pharmaciens, soit une pharmacie pour 4000 habitants.
Les paramédicaux partent l’un après l’autre à la retraite, ce qui implique une politique de recrutement de sang neuf, qualifié
59 cadres d’administration
2409 paramédicaux, tous corps confondus
367 corps administratif
734 personnels de services et de moyens généraux
Beaucoup de ce personnel ayant acquis une expérience avérée est à renouveler.
De plus, certaines disciplines manquent dans la région, telles que gynécologues, réanimateurs, urgentistes, psychiatres, oncologues, urologues, gastroentérologues, notamment. A titre d’exemple, la wilaya manque cruellement de médecins hématologues. Actuellement le taux de couverture est de un médecin pour 125.674 âmes. De plus et vu le manque de personnel paramédical, 200 élèves ont réussi leur concours pour la formation de technicien en soins médicaux. Cette formation qui est prise en charge localement durera deux années et comblera un tant soit peu le déficit en paramédicaux.
Concernant la prévention, le programme de vaccination est suivi à 98 % au niveau de la wilaya. De même, la lutte contre la tuberculose est suivie dans tous les établissements de santé et le taux d’incidence a chuté par rapport aux années antérieures. Il est passé de 73,37 pour 100 000 habitants, à 68,60 pour le même nombre d’habitant.
Concernant les UDS, ces unités couvrent une population scolaire de 180932 élèves répartis à travers 554 établissements scolaires. On relève une satisfaction, ces dernières années, de la population pour la prise en charge sanitaire et l’amélioration du cadre de vie des citoyens.
  L. B.



Articles de la même rubrique

Du mĂŞme auteur

Par Leila BOUKLI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Après l’automobile
Par Yahia MAOUCHI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Sécurité alimentaire
Par Yahia MAOUCHI.

Saison estivale 2017
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF