Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 115 - Août 2018

Go

Actualits

La loi dans toute sa rigueur

Libertés démocratiques

Par Farid HOUALI



Noureddine Bedoui. Un ministre de l’Intérieur des Collectivités locales et de l’aménagement du territoire sur tous les fronts. En effet, après avoir pratiquement fait le tour de toutes les wilayas dans le cadre des visites de travail et d’inspection, présidé des réunions avec des ministres comme avec les walis, le ministre s’est, cette fois-ci, penché sur la saison estivale. Dans ses directives, Noureddine Bedoui tient à ce qu’elle soit une réussite sur tous les plans insistant notamment sur la gratuité des plages. « Nous exhortons les walis à consolider le rôle des commissions de sécurité dans les wilayas côtières pour faire face aux squatteurs de plages et mettre un terme à tout dépassement en vue de protéger les droits et acquis des estivants et préserver ces espaces qui sont, par la force de la loi, la propriété des citoyens », a assuré à ce propos le ministre de l’Intérieur lors d’une rencontre nationale consacrée aux préparatifs de la saison estivale. Noureddine Bedoui a dans le même contexte réaffirmé que la politique touristique de l’Algérie reposait sur la « garantie de l’accès libre et gratuit aux plages et la liberté totale pour l’estivant d’utiliser ses propres équipements de plage ou de les louer au niveau de ces espaces », soulignant encore que les citoyens sont libres de prendre leurs propres accessoires de plages, notamment les chaises, les parasols et les transats.« L’amélioration du tourisme balnéaire et des services fournis aux touristes ne se fera qu’à travers le respect des principes fondamentaux de notre politique touristique et qui sont notamment basées sur la garantie de l’entrée libre aux plages, à travers l’application totale et stricte de toutes les instructions aux walis en ce qui concerne la gratuité des plages », affirme-t-il. Dans ce cadre, le ministre de l’Intérieur instruit les walis des 14 wilayas côtières pour assurer des prestations de qualité en faveur du citoyen lors de cette saison estivale. Au niveau local, le ministre a demandé de procéder instamment à l’installation d’une commission de wilaya, composée de l’ensemble des secteurs concernés pour assurer le suivi de ce dossier. Concernant ces mesures, l’accès aux plages autorisées à la baignade est «libre et gratuit», a souligné le ministre, ajoutant que ce principe ne doit «en aucun cas être interrompu, ni remis en cause, sous quelle que forme que ce soit». Pour le ministre, aucune mention «Plage privée» ne sera tolérée, relevant que les panneaux affichant cette restriction seront retirés, «nonobstant les poursuites légales prévues par la législation en vigueur». Les communes concernées par l’utilisation et l’exploitation des plages peuvent exercer toute acticité au niveau des plages, ou les concéder suivant les contrats de concession et du cahier des charges, élaborés dans le but d’améliorer les prestations, assurer l’exercice du contrôle par les services compétents et garantir un revenu conséquent à la collectivité locale. Les équipements balnéaires (parasol, chaise, table...) ne seront pas autorisés à être entreposés sur le périmètre des plages, a indiqué l’instruction du ministère, ajoutant qu’un espace sera réservé pour leur entreposage à l’entrée des plages. Les plages autorisées à la baignade doivent obligatoirement disposer d’une ou de plusieurs aires de stationnement, aménagées conformément aux normes requises, stipule la circulaire, ajoutant que le parking sera gardé et surveillé par des jeunes, recrutés soit par la commune, ou par la direction de l’action sociale, qui doit privilégier les handicapés de la localité concernée.Les communes peuvent autoriser toute activité liée à la promotion et à la vente des produits artisanaux, devant contribuer au renforcement des actions d’animation, durant la saison estivale, dans le strict respect des lois. Pour assurer la tranquillité et la quiétude des estivants, il y a lieu de sursoir à tous types de travaux, pendant la saison estivale, de nature à provoquer des nuisances ou à perturber le séjour des estivants, a indiqué la même source, ajoutant qu’il est vivement recommandé d’impliquer de manière effective les associations dans le volet animation. S’agissant de l’entretien des plages, celle-ci doit être au quotidien, consistant à enlever tout type de déchet et autres matières nuisibles au bon usage de la plage, pouvant constituer un danger pour les baigneurs. Pour la forêt récréative, un lieu de haute valeur économique, sociale et patrimoniale, elle doit être aménagée, dotée de toilettes publiques, de parkings pour les véhicules, d’un local administratif et d’un éclairage suffisant. Les wilayas côtières sont appelées à encourager l’installation de nouveaux camps de toile, au niveau des communes connaissant un afflux considérable d’estivants, dans le but d’augmenter l’offre touristique. 

Une saison estivale sous haute surveillance 

Toujours dans le souci de veiller à la quiétude des estivants, et s’agissant du volet sécuritaire, les services de la Sûreté nationale, de la Protection civile et de la Gendarmerie nationale se déploient au niveau des plages en vue de garantir la sécurité des estivants, durant cette saison. Dans ce sens, un dispositif spécial saison estivale a été mis en place par le commandement de la Gendarmerie nationale (GN) et la Direction générale de Sûreté nationale (DGSN). Ainsi, pas moins de 20.000 gendarmes et 150.000 policiers seront mobilisés pour veiller à la protection des citoyens et à la sécurisation de l’environnement. Lors de la rencontre nationale consacrée aux préparatifs de la saison estivale et organisée par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire au Palais des nations, le représentant du commandement de la GN a annoncé « la mobilisation de plus de 20.000 gendarmes, 2.000 véhicules, 2.000 motos, 7 hélicoptères et plus de 50 équipes cynotechniques dans le cadre du dispositif sécuritaire spécial saison estivale de l’année 2018». Pour sa part, la DGSN a mis en place un dispositif sécuritaire spécial qui vise à sécuriser les lieux publics, à assurer une fluidité du trafic routier, à éradiquer les marchés anarchiques et à sécuriser les manifestations culturelles et sportives en renforçant les unités sécuritaires opérationnelles. Ainsi, 150.000 policiers veilleront à la sécurisation de la saison estivale, d’autant plus que les unités sécuritaires existantes ont été renforcées par 1700 policiers. Cette force mobilisée est composée de 4.269 policiers relevant des brigades chargées de la régulation du trafic routier, dont 1604 policiers au niveau des wilayas côtières et 1 337 autres à travers des patrouilles en motocycles, dont 761 policiers au niveau des wilayas du littoral». Par ailleurs, la DGSN affirme que ses unités et formations déployées sur le terrain veilleront à l’intensification du déploiement à travers tous les réseaux routiers qui connaissent un trafic intense, et seront renforcées par un escadron aérien en vue de sécuriser et de surveiller les lieux à forte affluence des estivants tels que les plages, les forêts et les lieux de divertissement, sans pour autant oublier les lieux isolés comme les plages non surveillées.
F.H.



Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Libertés démocratiques
Par Farid HOUALI.

Alger ville intelligente
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF